Le JDR, une source d'imagination

Catégorie : Vos passions Publié le 3 avril 2019
Affichages : 403

Les JDR, une source d’imagination

 

Les JDR (jeux de rôle) vous connaissez ? Non et bien à la fin de cet article ce sera chose faite. Dans cet article nous ne nous intéresserons qu’aux jeux de rôle sous forme papier. Cet article sera séparé en 2 parties. Tous les termes en rouge seront décrits dans la partie « Matériels ».

 

Votre imagination est la clé

 

Qu’est-ce que le Jeu de rôle, si ce n’est un jeu où l’on joue un rôle ?

 

Un jeu de rôle est un jeu où tout se passe dans l’imaginaire. Les joueurs doivent s’imaginer des situations que le maître du jeu leur décrit. Les-dits joueurs devront résoudre ces situations mais pas de n’importe quelle manière. Chaque Joueur dispose d’un Personnage qui a des caractéristiques écrites sur sa feuille de Personnage. Ces caractéristiques varient en fonction du Personnage. Elles sont au cœur du jeu car les situations hasardeuses sont réglées par des jets de dés. Par exemple : Mon personnage à une caractéristique de force de 75% donc si je veux frapper un gobelin par exemple, je vais devoir lancer un dé 100 (D100) afin de voir si je réussis mon coup. Si je fais un résultat entre 1 et 75 compris je réussis mon action. Si je fais un résultat compris entre 76 et 100 je rate mon coup.

Il existe aussi des réussites et des échecs critiques, ce sont des réussites et des échecs particuliers dans le sens où ils sont particulièrement réussis ou ratés. Ainsi, si je fais entre 1 et 5 compris, je réussis mon coup de manière magistrale et envoie voler le gobelin dans l’air. Par contre si je fais entre 96 et 100 compris, je rate lamentablement mon coup et me brise le bras par exemple. Tout cela est bien entendu contrôlé par le Maître du Jeu.

 

Des dés à 3, 4, 6, 8, 10, 12 et 20 faces

 

Entrons dans le vif du sujet et présentons les différents matériels qui doivent être présents sur une table de jeu de rôle :

 

Joueurs : Ce sont les personnes qui diront ce que leurs personnages feront. Ils interpréteront toutes les paroles de leur personnage.

 

Maître du jeu (MJ) : Il a pour but de décrire ce que voient les personnages et il est chargé d’interpréter les ennemis ou autres personnages que les joueurs rencontreront.

 

Feuille de personnage : C’est tout simplement une feuille sur laquelle sont écrites toutes les caractéristiques du personnage, son équipement, sa classe, sa race, son histoire, ses sorts et même les domaines dans lesquels il excelle.

 

Dés : Voici les outils principaux du parfait rôliste. On peut les trouver dans le commerce ou même sur internet. Il existe différents types de dés : Les dés à 3 faces, les dés à 4 faces, les dés à 8 faces, les dés à 10 faces, les dés à 12 faces et enfin le dé à 20 faces qui est devenu l’emblème du jeu de rôle.

 

Pizzas : Ce ne sont pas des objets obligatoires mais on les retrouve souvent chez un rôliste. Blague humour lol, vous avez compris ?

 

Dans le JDR contrairement à un jeu classique le joueur peut s’immerger de manière extrême en influençant directement son environnement. Maintenant voici quelques exemples de JDR : Donjons et dragons, Warhammer et Aventures (dont je reparlerai sûrement) sont des JDR assez classiques mais qui font toujours une bonne base.

 DDwarhammerAventures

J’espère que cet article vous a donné envie de vous adonner à ce loisir. Si cela vous a intéressé, j’organise une petite session de JDR le 2 mai, de 12h50 à 13h50 au CDI. Inscrivez-vous au préalable auprès de Mme Chéreau.

A bientôt dans un nouvel article !

 

Z

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Plateforme de formation

 

 

Préparation ASSR